Le Grand Effondrement qui atteint la France est intellectuel. Le déclin du pays, perçu par 75% des Français (sondage JDD), est illustré par le monde politique quand il cherche à être de son temps. Dimanche, sur BFM, l’ancienne journaliste Audrey Pulvar a cru assumer un juste combat en justifiant, laborieusement, le principe de réunions « non mixtes » et «  racisées », défendues dernièrement par la présidente de l’UNEF. La candidate PS pour la région Ile-de-France, proche de la maire de Paris, Anne Hidalgo, a expliqué que des « personnes discriminées » pouvaient vouloir se réunir entre elles. Et d’ajouter : « S’il se trouve que vient à cet atelier une femme blanche, un homme blanc, il n’est pas question de la ou le jeter. En revanche, on peut lui demander de se taire, d’être spectateur ou spectatrice silencieux ». Comment une personnalité politique peut-elle en arriver à vouloir trier des gens en fonction de leur peau, de leur sexe ? Comment peut-elle oser réclamer l’invisibilité ou le silence des Blancs ? Comment ne voit-elle pas l’emballement d’une logique d’apartheid ? La guerre des races, la guerre civile au nom des races et des religions, est au bout de ce vide humanitariste construit sur l’imposture « antiraciste ». La crise de l’intelligence explique la décadence contemporaine. Le conformisme du slogan a remplacé la pensée claire. Pulvar est le produit de cet échec idéologique : il discrédite la gauche donneuse de leçons.

Ce lundi, sur Europe 1, Manuel Valls s’est opposé à ces réunions racisées, importées des Etats-Unis. L’ancien premier ministre, qui reconnaît un racisme anti-Blanc,  a dénoncé « la gauche identitaire » en excluant toute alliance avec elle. Il faut se réjouir de voir cette « gauche républicaine » se réveiller face aux menaces du nouvel antisémitisme islamique et à l’offensive des minorités contre l’unité de la nation et la République. Toutefois, rien n’est plus manichéen que le rapprochement fait par Valls entre Eric Zemmour et l’activiste  Assa Traoré : deux personnalités qu’il présente comme les faces d’une même pièce. Le combat de Zemmour pour l’assimilation des étrangers, c’est-à-dire l’indifférenciation portée aux races et aux origines, est à l’opposé des exigences des « antiracistes » qui, comme Traoré, refusent de se dissoudre dans un destin commun. Valls reproche à Zemmour et Traoré de désigner semblablement des ennemis, sans remarquer que lui-même se prête à cette exclusion. Il se réclame de la « nuance », mais n’en montre aucune quand, par la caricature, il délégitime mon confrère. En fait, même cette gauche présumée lucide n’a pas ôté toutes ses œillères. Quand elle fustige la « tenaille identitaire » (d’extrême gauche et d’extrême droite) elle participe à la confusion intellectuelle, dans le seul but de se prétendre originale et pionnière. Elle ne l’est pas, voilà tout.

Je participerai, ce lundi, à L’heure des pros 2, sur CNews (20h-21h)

Je participerai, mardi à L’heure des pros 2, sur CNews (20h-21h)

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
318 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
sauveur
28 avril 2021 23h03

Ne nous abandonnez pas, par pitié

Pierre AUCONIE
1 avril 2021 10h32

LE PLUS CELEBRE DES PASSEURS CLANDESTINS RELAXE :  Le sieur Cedric HERROU condamné  à plusieurs reprises 5 ou 6 fois à des peines d’ amende ou prisons avec sursis, vient de bénéficier d’ une « grâce » accordée par la Cour de cassation , qui n’a pourtant pas découvert d’ erreurs  dans la procédure , mais a reconnu le mérite de ce passeur clandestin qui a organisé le passage de 200 individus  à la frontière Italie- France. Désormais, c’est la justice en France qui fait de la politique , puis la Cour Européenne des droits de l’ homme qui s’ oppose aux expulsions des mineurs marocains , puis le conseil constitutionnel qui a validé les actes du sieur Cedric Herrou. Apparemment , nos Ministres acceptent la politisation de notre justice qui devrait être réformée de toute urgence, afin de rétablir la souveraineté de la France, mais aucun projet de réforme, allant dans le bon sens, n’a été déposé à l’ Assemblée Nationale . Par contre le Ministre de l’ intérieur vient de dissoudre l’ association Génération identitaire qui n’a jamais été condamnée et se contentait de signaler aux Policiers ou Gendarmes , le passage des clandestins à la frontière Italie France ou à la frontière Espagnole , mais aucun commentaire n’apparait dans la presse concernant ce laxisme de la justice Française, en faveur… Lire la suite »

francedenbas
31 mars 2021 15h30

Bonjour. Hors sujet…quoi que:le maire RN de Perpignan,vient de modifier le blason de Perpignan. Fureur des élus LR et indépendantistes catalans.Louis Aliot,ose faire redessiner ce blason avec un retour de l’ancien,mentionnant ,et représentant un saint .Fureur des LR ,indépendantistes et du peu de représentants de la gauche,balayée aux dernières municipales.Aliot,ose ,sur ce nouveau blason,y inscrire les couleurs nationales BBR,et rappeler l’historique chrétienne de notre cité. Unitat Catalana parle de tentative de « décatalanisation » de PerpignanLe mouvement Unitat Catalana a réagi vivement à la publication du nouveau blason de la Ville. « Après avoir imposé le drapeau français en permanence sur les remparts du Castillet comme une façon de bien montrer que ce monument emblématique et symbolique de notre catalanité était bien sous domination française, voilà que le nouveau logo de la ville supprime l’appellation Perpignan la Catalane/Perpinyà la Catalana. Outre que ce logo est laid et ringard, qu’il fait référence à une image religieuse et passéiste, outre que le slogan « Perpignan la rayonnante » fait encore pire en termes de communication raté que la « quatrième dimension » départementale, on observe bien que rien n’est laissé au hasard quant à la symbolique. L’écusson catalan est bien entouré par un liseré bleu blanc rouge. Insidieusement mais… Lire la suite »

mariedefrance
31 mars 2021 17h01
Répondre à  francedenbas

Il y en a qui font tout pour faire disparaître ce qu’est la France !!

mariedefrance
31 mars 2021 12h54

Nous l’attendons ce soir et j’essaierai de l’écouter MAIS il a déjà perdu son pari !

Des masques à la vaccination, il a eu tout faux !
Il faut le dégager.

mariedefrance
31 mars 2021 12h51

@ Michèle D-Leroy v/ message 30/3 18h17
LR déjà l’ombre d’elle-même, Macron compatible depuis 2017 (et on le voit dans le gouvernement) représente ce que Marine Le Pen appelait l’UMPS. Il ne faut pas compter sur eux pour redresser le pays et surtout gérer cette énorme crise du séparatisme généré par 40 ans de laxisme sur l’immigration et donc forcément un multiculturalisme devenu ingérable.

Bienvenue au club !
Vous êtes plus prolixe que moi, Michèle et je souscris à ce que vous écrivez. Nous l’avons mille et une fois répété en même temps qu’Y.Rioufol nous ouvrait davantage les yeux ainsi que mon ami El Biar.

Je suis déterminée : je ne voterai plus pour « la Droite » comme ils l’appellent car ce sont tous des frileux, des opportunistes et autres menteurs.
Je voterai MLP malgré tous les mots qui lui sont destinés.
Le courage est une grandeur d’âme et cette femme a du courage ! Je veux croire en sa persévérance.

Bravo Michèle pour votre résumé : concis et ferme.

318
0
Laisser un commentairex
()
x