Le sanitairement correct, qui rêve d’une vie aseptisée, use de tous les mensonges pour imposer sa tyrannie des bons anticorps. Il est prêt à prendre la relève du politiquement correct, ce robinet d’eau tiède qui a voulu faire croire en une société apaisée et consensuelle. Or les mêmes désinformations, qui font s’effondrer cette idéologie des bons sentiments, sont reprises par les fanatiques de l’hygiénisme en tout. Dimanche soir, lors du débat sur BFMTV entre les prétendants LR à la candidature, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand n’ont pas exclu de faire peser sur les non-vaccinés un possible reconfinement en cas de relance de l’épidémie de Covid. Déjà,  le 7 juillet, Bertrand avait déclaré, parlant d’eux : « S’ils font le choix de ne pas se faire vacciner alors ils doivent savoir qu’ils n’auront pas les mêmes libertés que les autres ». Le 12 juillet, Emmanuel Macron avait soutenu cette même ségrégation sanitaire, en faisant de la vaccination un acte de «  civisme ». Or ces nouveaux idéologues de l’homme sain, aveuglés par leurs certitudes, ne voient rien des effets contestables  de leur politique. Plutôt que de s’interroger sur l’efficacité de la vaccination massive, qui n’arrive pas à venir à bout de l’épidémie, ils préfèrent accuser ceux qui doutent ou contestent leurs choix. Ainsi font les vendeurs d’orviétan.

Rien n’ébranle les convictions des docteurs Folamour. Ils voient la France comme un grand hôpital empli de patients terrorisés et dociles. Il est inutile de leur  faire valoir que le tabac ou l’alcool tuent 7 fois plus que le Covid , ou que ceux qui en sont atteints n’ont que 0,5% de risque d’en mourir (0,1% pour la grippe). Les imprécateurs ne sont même pas capables de se relire. Le 12 juillet, Macron assurait, reprenant les arguments des fabricants de ces produits expérimentaux : « Tous les vaccins disponibles en France nous protègent solidement contre ce variant Delta : ils divisent par 12 son pouvoir de contamination et évitent 95% des formes graves. L’équation est simple : plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser, plus nous éviterons les hospitalisations ». En réalité, il est admis aujourd’hui que ces vaccins ne protègent, au mieux, qu’à 50 % même s’ils semblent en effet efficaces pour les cas les plus graves.  Il n’empêche : pousser à la vaccination, sans tenir compte non plus des cas d’effets secondaires de plus en plus nombreux, relève du discours automatique. D’autant que l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation a démoli la dramatisation officielle de l’épidémie en faisant remarquer qu’en 2020 les patients Covid ont représenté 2% des hospitalisés et 5%  en soins critiques. Ce lundi, les enfants des écoles primaires doivent reporter leur masque, dans une obligation anxiogène qui laissera des traces psychologiques. Ceux qui avaient cru en la parole donnée – la suspension du passe sanitaire ce 15 novembre – savent désormais que la machine hygiéniste ne s’arrêtera plus. Tant que les Français laisseront faire…

Je participerai, ce lundi, à L’heure des pros 2, sur CNews (20h-21h)

Je participerai, mardi, à L’heure des pros 2, sur CNews ( 20h-21h)

Partager cet article
S’abonner
Notifier de

501 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Elisabeth
4 janvier 2022 20h24

Encore merci Mr Rioufol pour vos interventions ce soir chez PP .
Vous êtes un soutien important de la cause des anti pass .

Joe
19 décembre 2021 3h07

Ce gouvernement c’est « Croquignol ma parole, « Le dictateur » de Charlie Chaplin, chaque jour on les croit avoir toucher la bassesse absolue, le fond du risible, mais ils creusent encore. Étonnant. Castex sur TF1 le 21/07/2021 disait : « Les personnes doubles vaccinées n’ont plus de chance d’attraper la maladie » Castex le 22/11/2021 : Positif Covid malgré ses pseudos « vaccins » à jour ^^ Il nous insultait pourtant de menteurs lorsque nous affirmions que leurs injections n’immunisaient pas. Macron et Castex inventent qu’il n’y a quasiment que des non vaccinés admis à l’hopital La réalité démontre l’inverse dans différents hopitaux, où ils ont plus de vaccinés même en réanimation que de non vaccinés… dans plusieurs hopitaux Allemands, Français, Israéliens, Anglais, Belges (Kristiaan Deckers à l’hopital de Gand il me semble de mémoire était d’ailleurs passé à la télévision Belges stipulant ce fait, même si par la suite il s’est fait taper sur les doigts et a dû faire une pirouette). Leur vaccin n’était pas censé protéger à 100% selon LEURS propres discours officiels ? Puis non en fait ca protège pas mais ca protège d’une forme grave. Mais alors que font des vaccinés à l’hopital et en réanimation ?? Alors ces génies du… Lire la suite »

Last edited 11 mois by Joe
Anne Chrysty
19 décembre 2021 10h03
Répondre à  Joe

Entièrement d’accord

Elisabeth
10 décembre 2021 13h06

Mr Rioufol , merci pour votre ‘apparition ‘ ce matin ! Je vous remercie pour votre message et vous souhaite un bon rétablissement .
une bonne nouvelle : on dirait que des soignants non vaccinés vont être réintégrés … à suivre .

Cityy
6 décembre 2021 23h07

Marlène Schiappa maintenant nous sort :  » Moi j’ai beaucoup entendu Eric Zemmour dire: « nous sommes la parce que nous luttons contre » nous avec Emanuel Macron.. nous sommes là POUR, de manière positive ! Parce que nous défendons des valeurs, nous sommes attachés à la liberté, l’égalité , la fraternité »

Le jour même de cette déclaration ce gouvernement annonce la « fermeture des discothèques pendant 4semaines SANS AUCUNE raison « .
Le retour du « port du masque obligatoire » pour les enfants mêmes en plein air dans la cour de récréation.
Les mensonges à la pelle sur quantité d’informations, censure de certaines réalités qui iraient contre leur propagande.

La stigmatisation des non vaccinés quotidiennement (avec suppression des libertés les plus élémentaires). Où est l’égalité ?

Licenciement de centaines de militaires qui ne font que demander leur droit, avoir le choix sur un vaccin qui pourtant n’en est pas un médicalement parlant (il est même illégal sur le marché…. donc obligation d’injection d’un produit illégal !!!! )
Ce gouvernement agit contre les règles constitutionnelles, contre les droits de l’Homme, contre les règles du corps médical !

Suspension de 15 000 soignants !
Où est la liberté ?

Last edited 11 mois by Cityy
Chrysty
10 décembre 2021 13h29
Répondre à  Cityy

Vous avez raison! Nous en avons assez des mensonges pour nous faire avaler des mesures liberticides (que nous n’avalons pas d’ailleurs).
Il y a des gens sensés, raisonnables qui discernent quand un chat est un chat et un crime un crime… Il est criminel de faire vacciner les jeunes et les enfants qui n’ont aucun risque avec un covid qui dégénère de lui-même par variants interposés. Quant aux personnes à risque elles doivent avoir le choix de même que les soignants.

Dufour
6 décembre 2021 16h06

Encore merci Mr Rioufol pour votre soutien à la cause des antipass .
A Bercoff ce jour sur Sud radio : Doctothon est prévu vendredi 10 décembre à 18 h jusqu’à samedi 11 décembre 18 h . Environ 300 médecins feront le point sur la situation Covid -19 A voir su http://www.doctothon.com . Diffusez autour de vous .

Séraphim
24 novembre 2021 15h56

Cher Monsieur Rioufol, bravo pour vos batailles et votre inaltérable combativité! Continuez de ne rien lâcher. Il y a toutefois des choses que vous ne dites pas et qui mériteraient d’être soulignées, répétées, criées: Les guéris du Covid sont immunisés de façon beaucoup plus radicale que les vaccinés. Selon le magasine Nature (rien que ça, excusez du peu! ref. https://www.nature.com/articles/d41586-021-01442-9) ils pourraient même être immunisés à vie. J’ai moi-même, 22 mois après l’infection (j’ai été infecté en Chine!), encore un taux d’IgG de 500 (quand un vacciné est à 100 au bout de 3 mois!). Si le gouvernement a à coeur la santé des gens, et pas un autre plan abscons, pourquoi ne reconnait-il pas les « guéris » en leur attribuant le pass d’office? Le baratin qui consiste à dire: « les guéris n’ont besoin que d’une injection », présenté comme une charité, est une imposture, car son but est de faire rentrer les guéris du Covid dans un schéma de rappels successifs, peut-être tous les 6 mois, alors que leur immunité est supérieure à celle des vaccinés. Il n’y a aucune raison scientifique derrière cela. Ne pas admettre les « guéris » en l’état, c’est une démarche non sanitaire, a-scientifique et immorale. Et coûteuse:… Lire la suite »

van schoorisse nathalie
23 novembre 2021 17h18

Cher Ivan, je vous envois quelque chose qui va vous intéressez
https://www.youtube.com/watch?v=8ToWq-sfOzY&t=0s

Elisabeth
22 novembre 2021 22h34

Je vous invite à écouter F Taddei sur RT France ‘Interdit D’interdire’ : 5 ème vague la faute aux non vaccinés ? Dr Flahaut ( épidémiologiste) et Dr Claverie ( virologue)
Grande qualité du débat . Cette qualité d’émission manque bcp sur les médias dominants .
diffusé lundi 22/11

Nadine
22 novembre 2021 14h14

Un grand Merci M.Rioufol pour avoir invité le Pr. Perronne et lui avoir permis de s’exprimer.

de Gaillande
22 novembre 2021 11h37

bravo Ivan Rioufol pour votre dernier point sur les I avec le Pr Perronne. enfin une émission contradictoire face au consensus de big Pharma et des chefs d’état.
Ce ¨vaxin¨ est de toute manière anticonstitutionnel au sens biologique du terme.On ne force pas des cellules humaines à fabriquer une protéine inconnue et qui plus est toxique! De plus il est scientifiquement prouvé aujourd’hui que la transformation ARN en ADN existe bel et bien. donc modification de notre patrimoine génétique.

DANGIOT
22 novembre 2021 11h23

Pour préserver l’anonymat, il était prévu d’attribuer à chaque personne un pseudonyme pour fiabiliser  les statistiques. Ce pseudonyme unique devait être attribué aux hospitalisés, aux vaccinés, aux dépistés pour pouvoir croiser ces trois bases de données de manière sérieuse…   Cette généralisation du pseudonyme n’est pas encore finalisée. Ce qui fait que bon nombre de personnes vaccinées peuvent être  comptabilisées comme des personnes non-vaccinées dans les chiffres qui sont diffusés à la population. Les statistiques fiables ne peuvent être déduites que pour les personnes qui ont le même pseudonyme dans les trois catégories (hospitalisés,  vaccinés,  dépistés) Il n’est pas normal de « considérer »  une personne comme « non-vaccinée » si il n’est pas possible d’en apporter la preuve. En ce qui concerne les décès, il y a une grande différence de pourcentage entre les chiffres dans la population  générale et la population qui est entrée à l’hôpital … https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/exploitation-des-appariements-entre-les-bases-si-vic-si-dep-et-vac-si-des   EXTRAITS :   Les informations relatives aux nom, prénom, sexe et date de naissance de personnes hospitalisées, testées ou vaccinées servent à la constitution d’un pseudonyme, chaîne de caractères non signifiante identifiant de façon unique chaque personne. Les informations nominatives sont ensuite supprimées des bases avant qu’elles soient transmises à la DREES pour exploitation… Lire la suite »

Foucher
20 novembre 2021 12h35

Bonjour franchement ça commence à tourner à la grosse rigolade une dose deux doses et maintenant la troisième dose pour être sur je propose d’injecter la quatrième dose sur l’autre bras. Quelle honte par rapport aux vaccins qui ont fait leurs preuves dans le temps : incroyable on vit dans un monde de fou.

Elisabeth
20 novembre 2021 10h53

J’ai écouté l’interview par France Soir du Dr Christian Fala , médecin Autrichien .
Il dément les chiffres annoncés par le gouvernement et la politique liberticide qui en découle . Très riche d’enseignements. Bien sûr, tout doit être vérifié par d’autres témoignages .

Donka
20 novembre 2021 8h50

je vous invite à regarder la dernière intervention du professeur Montagnier à SUD RADIO « au vu des effets secondaires, on s’abstient ». C’est non seulement très intéressant, mais aussi un avertissement qui s’il n’est pas pris en compte par le gouvernement, risque de nous coûter très cher à tous, lui y compris, en termes de santé publique et sans doute de vies humaines, selon cet éminent scientifique (dernièrement très décrié par tous les promoteurs des laboratoires fabriquant les antidotes miracles au covid)..

Anne Krysty
19 novembre 2021 23h44

Émission houleuse ce matin à l’heure des pros!
La vérité sur les terribles effets secondaires du soi-disant vaccin anticovid a, heureusement, pu être évoquée par le témoignage de la jeune fille de 16ans… même si les tentatives d’embrouille de Jakubowicz et celles de Joffrin ont réussi à diluer la gravité de la question.
Pleins de mauvaise foi, ils ne veulent pas mettre cette équation sur la table: pourquoi imposer un vaccin inutile et dangereux à des jeunes qui n’ont aucun risque en cas de covid???
Honneur à Ivan Rioufol et à Pascal Praud qui ont défendu la cause de la logique, du vrai, de la liberté et de l’humanité envers cette pauvre victime de la folie des vaccinistes à outrance!

Elisabeth
19 novembre 2021 22h48

Bonsoir Mr Rioufol , encore merci pour votre intervention ce matin à l’heure des Pros . Votre engagement renforce notre énergie pour continuer à résister .
je note que personne n’évoque la situation de Gibraltar ou 98% des habitants sont vaccinés et le nb des cas de Covid est très élevé. Qu’en pensez vous ? Pourquoi ce silence ?

Franck b
19 novembre 2021 9h40

Message qui devrait vous plaire Ivan, il y a 2 jours sur Sud radio, bercof recevait Luc montagnier (prix Nobel de médecine) qui disait que la 5 vagues serait celle des gens malade vaccinés du vaccin pzifer ! 😉

DANGIOT
18 novembre 2021 18h33

Une bonne partie de la population antillaise ne veut pas se faire vacciner avec les vaccins « génétiques » mais préfèreraient se faire vacciner avec des vaccins à virus inactivés… Les Antillais sont informés sur l’efficacité des vaccins à virus inactivé qui sont largement utilisés en Amérique du sud toute proche… Ils savent aussi que les vaccins ARNm ont une efficacité de quelques mois et présentent des incertitudes sur les dommages collatéraux à long terme…
L’attitude méprisante de certaines personnes vis-à-vis de la population antillaise est proprement inadmissible.

Alexis
18 novembre 2021 14h47

A l’heure où la très grande majorité des médias occidentaux taisent les mensonges de nos politiques, les rapports n’allant pas dans le sens de la doxa, les effets secondaires et les conditions suspectes dans lesquelles les vaccins ont été validés vous êtes un phare dans cette brume politico-sanitaire.

Gisele Curral
18 novembre 2021 13h41

Merci Mr Rioufol pour vos interventions à l’heure des pros. Gràce à vous , nous reprenons espoir, nous nous sentons soutenus. Vous êtes comme toujours excellent.

501
0
Laisser un commentairex