La France est un volcan prêt à se réveiller. La colère n’est pas seulement chez les policiers et les militaires, qui ne prennent plus de gants pour l’exprimer. La colère est au cœur de ceux qui constatent les démissions quotidiennes de l’Etat bavard, confronté à la montée des violences et des insécurités. Certes, samedi, Emmanuel Macron a admis : « C’est une réalité de dire qu’il y a de la violence dans notre société et qu’elle enfle (…) Il nous faut continuer d’avancer pour que la réponse pénale soit au rendez-vous de la réalité de la société et de son évolution ». Mais que valent ces mots quand le garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, choisit dès ce week-end de quitter son poste pour aller mener campagne contre Marine Le Pen dans les Haut-de-France, pour les régionales ? Il suffit, pour illustrer le décalage entre les « élites » et la vie des gens, d’observer ce ministre de la Justice, empli de suffisance et de mots gras. Il semble n’avoir rien entendu du message des foules venues l’autre jour, place du Trocadéro à Paris et ailleurs en France, pour réclamer « justice » dans l’assassinat Sarah Halimi. Il semble ne rien mesurer non plus des désordres publics causés par le laxisme de l’institution. Dupond-Moretti ne trouve, en effet, rien de plus urgent que de se montrer devant des caméras pour insulter « Marine Le Peste », dénoncer la « haine que propage le RN » et qualifier lui-même sa présidente d’ « ennemie que j’exècre ! ». Cette violence verbale laisse voir une pensée frustre.

Cette classe politique, qui se caricature dans  l’arrogance et le nombrilisme, n’est pas à la hauteur de la situation que connaît le pays. La décence devrait amener les responsables à s’interroger sur les faillites d’un système qui produit tant de désastres. Les socialistes ont, de ce point de vue, le bon goût de faire profil bas, ce lundi, à l’occasion de l’anniversaire de la victoire de François Mitterrand, le 10 mai 1981. Ils sont pour beaucoup – mais la droite n’a pas été en reste –  dans l’affaiblissement de la nation. Et cette situation est parfaitement décrite par la deuxième lettre ouverte aux dirigeants, publiée hier soir sur le site de Valeurs Actuelles, signée cette fois par des militaires d’active. Dès ce lundi j’ai apporté, avec des milliers d’autres, mon soutien à ce texte qui refuse de se plier aux intimidations. La force du document, qui met en garde conte un «  effondrement » et une « guerre civile », tient à son réalisme factuel. Cette alerte militaire s’ajoute aux exaspérations des policiers qui prennent l’opinion à témoin. Outre une forte mobilisation populaire, dimanche à Avignon après le meurtre d’Eric Masson par un trafiquant de drogue, la «  marche citoyenne » du mercredi 19 mai s’annonce importante. Les policiers et les militaires, conspués et ridiculisés par les ennemis intérieurs et leurs collaborateurs, sauront-ils réveiller les consciences ? Il est temps, pour les indignés, de se faire entendre.

Je participerai, ce lundi, à L’heure des pros 2 sur CNews (20h-21h)

Je participerai, mardi, à L’heure des pros 2, sur CNews (20h-21h)

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
840 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Le rationaliste
14 mai 2021 11h00

Comme toujours précis et concis.

Monnini Paule
12 mai 2021 23h12

Comment passez un message à l’émission de Pascal Praud, quand celui-ci « déraille  » …vous coupe la parole, se moque de vous et de votre soutien au Pr D. Raoult . quand il vous rétorque, à propos de l’Algerie, que sous l’occupation française les « algeriens » n’avaient pas les mêmes droits que les « européens- ce qui est totalement faux et mérite un droit de réponse….
Oui. Comment rétorquer aux « delires » de Pascal Praud…
Merci de votre réponse.
Paule Monnini – fidèle de toutes vos émissions sur CNwes, et notamment « les points sur les « i », le dimanche à 19h. Vous êtes formidable. Bravo et soutien à vous.

jeann
12 mai 2021 12h04

Si je comprends bien l’avocat de Lelandais a tenu les mêmes propos que Moretti lors de l’affaire Merah
J’espère que ce talentueux debatter va s’en prendre à ce dernier pour les propos infâmes qu’il a tenu contre le RN et MLPnordahl-lelandais-ce-matin-sur-cnews-nicolas-dupont-aignan-perd-son-calme-et-prend-a-partie-pascal-praud-ca-fait-25mins-que-vous-faites-l-eloge-d-un-assassin-regardez.html

jeann
12 mai 2021 12h06
Répondre à  jeann

-nordahl-lelandais-ce-matin-sur-cnews-nicolas-dupont-aignan-perd-son-calme-et-prend-a-partie-pascal-praud-ca-fait-25mins-que-vous-faites-l-eloge-d-un-assassin-regardez.html

Monnini Paule
12 mai 2021 23h13
Répondre à  jeann

Bien dit…je partage tout a fait..

Expatrié
12 mai 2021 12h12
Répondre à  jeann

Ce qui est inquiétant sur le volcan décrit par notre hôte, c’est la nouvelle faculté développée par les belles âmes et bien-pensants : celle de se rabattre sur les khmers verts tous plus cinglés les uns que les autres. Ce n’est sûrement pas avec ces illuminés que la France sortira de son merdier. Au contraire, ils vont l’y enfoncer.

Anne
12 mai 2021 11h35

Olivier dartigolles :
« Ce soir, sur ⁦@CNEWS⁩ , alors que ⁦@ivanrioufol⁩ était dans le mensonge et la détestation des associations féministes #feminicides #merignac , j’ai rétabli les faits et la vérité. »
Il ne manque pas de culot, ce Dartigolles qu pourrait faire carrière en tant que ventriloque (il arrive à parler quasiment sans ouvrir la bouche).
Pascal Praud lui a bien répondu. Comme il le dit, si le profil du tueur avait été différent, un mâle blanc par exemple, on imagine bien l’énorme vague, que dis-je, le tsunami de haine que cela aurait déclenché chez nos braves néo-féministes. Là, Dartigolles évoque une réaction en province, à Pau, et des réactions dans tout le pays, en restant très vague à leur sujet, des réactions dont personne n’a entendu parler d’ailleurs. On sait bien que les néo-féministes en question sont très violentes pour dénoncer un simple geste ou une parole, déplacés, d’un mâle blanc et très frileuses et réticentes pour dénoncer un viol si le violeur vient d’ailleurs. Il en est qui d’ailleurs ont dit qu’il ne fallait pas dénoncer ces viols. Féministes, vraiment ? On peut en douter !

Last edited 1 mois by Anne
Monnini Paule
12 mai 2021 23h14
Répondre à  Anne

Bien dit…je partage.

840
0
Laisser un commentairex
()
x