En France, le pouvoir et ses médias protègent les censeurs mais insultent les défenseurs de la liberté d’expression. Cette régression est acceptée par beaucoup de ceux qui, principalement à gauche, se réclament de la démocratie. Pour s’en convaincre, il suffit d’observer la panique qui gagne le camp « progressiste » depuis l’annonce du rachat de Twitter par Elon Musk. La radio publique France Inter, pour qui le pluralisme des idées répond à des préalables conformistes, a par exemple choisi de traiter cette information en soulignant qu’elle rendait « l’extrême droite euphorique » (le lien ici). Que le milliardaire veuille « libérer » le réseau social, qui avait exclu Donald Trump (88 millions d’abonnés), est vu comme un risque fascistoïde. France Inter remarque ainsi que votre serviteur, qui s’est réjoui de cette initiative du patron de Tesla et de SpaceX, aurait reçu des soutiens de la « fachosphère ». Bref, défendre la liberté d’expression, pour ces journalistes financés par l’Etat, est une menace. Jamais ces gardiens du politiquement correct ne s’indigneront des atteintes portées au libre débat. Lundi, YouTube a ainsi censuré mon émission de la veille (Face à Rioufol, sur CNews) dans laquelle je critiquais l’autoritarisme de la politique sanitaire du gouvernement et rappelait, en relatant de simples évidences, que les vaccins n’empêchaient par la transmission du virus. 

S’il y a une dérive totalitaire, elle est chez ceux qui veulent imposer un discours officiel en cherchant à faire taire la contradiction. La lutte contre les « fake news » et les « propos haineux » sont des prétextes moraux pour mettre sous surveillance étatique les trop imprévisibles réseaux sociaux. Dans Le Monde du 31 octobre, Laetitia Avia poursuit son combat liberticide en signant une tribune avec Rachel-Flore Pardo où il est écrit : « Bien sûr qu’il faut davantage réguler les géants de la communication publique que sont FaceBook, Twitter, Google, TikTok et Instagram, mais on ne peut plus laisser Telegram (ndlr : messagerie privée) hors des radars ! ». Personne ne conteste, à commencer par Musk, qu’une liberté sans modération est impensable. La législation européenne du Digital Serice Act aura évidemment à s’appliquer, tout comme la législation française. Les appels au meurtre, à la violence, au racisme, à l’antisémitisme, les promotions de la pédophilie ou du viol n’ont pas leur place sur la Toile, c’est une évidence. Mais quand un point de vue conservateur devient potentiellement un « discours haineux », quand un fait peut être néanmoins qualifié arbitrairement par un juge de « fausse information », c’est bien le libre débat qui est entravé. Musk, parce qu’il fait trembler les propagandistes, rappelle que la libre expression mesurée est à la base d’une démocratie digne de ce nom. L’actuelle servilité de trop de médias français incite les réseaux sociaux à prendre la relève. Cette presse-là  s’est noyée.

Replay La belle équipe de mercredi. Replay de jeudi.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de

519 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
luca
7 novembre 2022 18h14

Les dirigeants des pays Africains auraient ils une idée pour la régulation des naissances ? Et une autre pour le développement des infrastructures dans leur pays ? N’ont ils pas leur indépendance ? Dans notre village pendant les années 1950 1960 les conduites d’eau potable était en plomb alimentées par des sources des champs nous n’avions pas d’eau au premier étage la route qui passait devant chez nous n’était pas goudronnée nous nous chauffions avec des petits poêles indépendants les froides journées d’hiver dans les chambres la cuisinière à bois chauffait le rez de chaussée. Nous n’étions pas malheureux avec des parents aimants. Au fil du temps la situation s’est améliorée avec des efforts et des sacrifices. Un syndicat des eaux s’est constitué avec d’autres communes. Les routes furent goudronnées et entretenues . Le chauffage de la maison s’est amélioré en 1970 ( air pulsé au fioul) 1974 ( retour au bois) 1979 ( chauffage central au bois) 2021( chauffage central au fuel à condensation+ insert à bois). Aujourd’hui nous payons impôts et taxes sur tout ce qui bouge la solidarité est là. A charge des gouvernements de la gérer mais je ne dit qu’une chose : Aide toi et le ciel t’aidera !!! Toutes… Lire la suite »

Robert J
5 novembre 2022 8h47

Tant que nous acceptons les obligations de la CEDH ,
nous n’aurons aucune souveraineté ..

Last edited 29 jours by Robert J
Archibald
4 novembre 2022 14h34

Ça y est ! J’ai tout compris …
Grâce à un député de la Nupesse ( Bilingo) et à un autre de chez Le Pen ( de Fournas) j’ai appris qu’on n’a plus le droit de dire : qu’ils retournent chez eux !
il ne nous reste plus que l’invite à venir chez nous !
La question de l’existence de la France est définitivement réglée !

Joe
4 novembre 2022 12h02

En 1 seule manipulation politique et médiatique nous assistons au pot aux roses : 1) Macron et les politiciens du parti « France insoumise » sont de mêche pour couler la France. 2) L’assemblée Nationale ne joue plus son rôle car ceux qui la composent sont égocentrés et pensent plus à leur carrière (puis dessous de table, avantages présent et futurs) et confort, qu’à celui des Français qu’ils sont censés représenter ! 3) Les élus de « France insoumise » sont les ennemis de la République et du peuple français. Ses représentants ne cessent de marteler sur tous les médias qu’il est raciste de ne pas vouloir continuer à accueillir les migrants en France. Pourtant ce qui est inhumain c’est de laisser venir ces migrants qui on le voit TRES CLAIREMENT sont responsables de quantité de misère et d’agression et de dépenses et de destruction du système social CONTRE le peuple FRANCAIS ! Que ces élus, ministres, sénateurs sont censés representer en la faveur et avec l’argent de ce peuple français !! Combien de jeunes Français(e) dorment dans la rue, parce que les logements sociaux sont offerts aux migrants ?!! Combien de familles maghrebines et africaines touchent des retraites sans n’avoir JAMAIS cotisé 100€… Lire la suite »

Expatrié
4 novembre 2022 11h58

Les gauchos, les écolos, les macroniens et les médias voient des fascistes partout. Grégoire de Fournas en est donc un. Forcément. Comme tous les électeurs et sympathisants du RN. Comme tous les patriotes. Ça ne fait pas une majorité, mais ça fait quand même beaucoup de monde à débusquer, à dénoncer, à chasser. Les fascistes du passé si souvent évoqués sont un souvenir dont l’utilité n’est plus à démontrer. Ils permettent aux fascistes d’aujoud’hui que je viens de citer de se faire une légitimité, de se revêtir d’une moralité et d’asseoir leur autorité à géométrie variable selon sa destination, selon que vous soyez Blanc, Noir ou Arabe. Les cris d’orfraie poussés à l’encontre de ce député qui a osé, sont ainsi dans l’air du temps où les fascistes étiquetés par le camp du bien sont accusés par les vrais fascistes confortablement installés et soutenus par les médias de gauche comme il se doit. Tous ces gens-là n’ont plus que ça pour attraper les gogos, masquer leurs trahisons et dissimuler le fait qu’ils ne sont que des collabos.

Ano
4 novembre 2022 11h44

Ras le bol mais vraiment Ras le bol de cette victimisation permanente.
Je vais reprendre la phrase de la présidente de l’assemblée nationale « qu’ils grandissent  » !!!et que ceux qui veulent jouer en permanence leurs nounous la ferment.

Charlotte
4 novembre 2022 11h37

« C’est la première fois dans toute l’histoire de l’humanité qu’un peuple nourrit, loge, soigne et éduque les envahisseurs qui cherchent à détruire sa culture, ses valeurs et à le tuer » Philippe de Villiers

Archibald
4 novembre 2022 12h04
Répondre à  Charlotte

On a commencé le boulot en Algérie mais finalement ça ne leur plaisait pas … ils nous ont demandé de partir !

Uiop
4 novembre 2022 12h01
Répondre à  Charlotte

Est forcé de. Par une propagande phénoménale qu’il est aussi forcé de financer.

Lauffen
4 novembre 2022 11h43
Répondre à  Charlotte

Voir tous ces députés grassement payés par vouzémoi s’indigner faussement d’un mensonge qu’ils ont eux-mêmes créé, alors qu’ils restaient insensibles quinze jours plus tôt à un drame national (Lola… déjà oubliée), voilà qui me fait vomir.

Retenez bien une chose : ils ne croient pas un mot de ce qu’ils disent. Mais ils savent que ça va saturer l’espace merdiatique pendant 1 semaine.

Last edited 1 mois by Lauffen
Lauffen
4 novembre 2022 11h34

Pendant que l’Assemblée se transforme en Comédie française du mensonge pour le « il » d’un bateau, chaque jour des CLANDOS commettent de nouveaux crimes sans que cela ne leur arrache la moindre indignation.
·
10h
🔴 @CNEWS¦ Une étudiante de 22 ans a entendu qq’un toquer à sa porte le dimanche 9 octobre dernier au soir, à Nantes, alors qu’elle était dans son lit en train de lire un livre de Joel Dicker. Elle habitait alors un studio avec
mezzanine, dans une impasse, au rez-de-chaussée 👇
Show this thread

Marie France de Montelimar
4 novembre 2022 11h30

« Ce ne sont pas des personnes, c’est un bateau que nous ne voulons pas »
L Lavalette RN

gai
4 novembre 2022 11h30

Ciotti condamne la phrase du Rn
Ciotti avait promis de voter Zemmour au second tour
Zemmour qui tous les jours pendant des semaines a dit cette phrase sur tous les tons.

Marie Lato
4 novembre 2022 11h26

Qui se souvient de Lola quinze jours seulement après le meurtre horrible qu’elle a subi?

Que ceux qui ont accusé Zemmour de profiter de ce meutre soient couvert de honte!
Il avait raison (je l’avais écrit aussi avant de le lire): c’est maintenant avant les obsèques qu’il faut au nom aussi de toutes les petites Lola à venir ,qu’il faut réagir, faire pression sur le gouvernement et les grandes instances.

Le dossier a été emporté dans la tombe de la pauvre petite Lola.

Uiop
4 novembre 2022 11h31
Répondre à  Marie Lato

Il y a un parti, à l’assemblée, qui demande que les pourvoyeurs de migrants cessent leurs trafics, et à l’État de cesser de les encourager.

Last edited 1 mois by Uiop
Archibald
4 novembre 2022 11h51
Répondre à  Uiop

Oui, mais depuis 50 ans ce parti n’a aucun succès dans ses demandes … curieux n’est ce pas !

Nervien
4 novembre 2022 12h28
Répondre à  Archibald

Si un parti qui change de nom tous les 5 ans et qui se dit de droite et gaulliste pouvait tendre la main et chercher des accords avec celui que vous évoquez, la situation serait tout autre.
Les Nupes et les Lrem seront toujours des traîtres. Il suffirait que les LR aient un peu de courage, juste un peu.

Archibald
4 novembre 2022 15h22
Répondre à  Nervien

Celui que j’évoque n’est pas un parti … c’est une boutique qui vend à des gogos primaires et mal élevés du pseudo nationalisme depuis 50 ans.

Archibald
4 novembre 2022 11h26

Ce Baron de l’ancienne France, de surcroit représentant de la noble Maison Le Pen dans une assemblée où les tricoteuses font masse, défenseur de la belle langue de cette nation, n’aurait pas dû prononcer une phrase ambiguë qui ne prend tout son sens ( singulier ou pluriel ) qu’à l’écrit !

francedenbas
4 novembre 2022 11h14

Je me permets de rappeler le message de notre ami modéré,à savoir envoyer un mail à de Fornas
Il a besoin de nous
gregoire.defournas@assemblee-nationale.fr

Lili
4 novembre 2022 16h31
Répondre à  francedenbas

Vous avez bien fait de reposter le message de Modéré!

Il faut soutenir ce député ! Il n’a commis ni faute, ni incongruité et j’espére que d’autres que lui ne feront pas plus de façons pour s’exprimer.

Charlotte
4 novembre 2022 11h13

Ce gouvernement navigue à vue courte. 

La macronie bricole sans gouvernail à bord de son bateau.
E. Borne essaie laborieusement d’écoper l’eau qui fera couler le bateau France. Tout ceci est désespérant.

Vu l’afflux de migrants, il n’y aura plus de place de « serveurs » ou de « cuisiniers ». Avec l’inflation, les prix de l’alimentation, de l’essence, du gaz, du diesel, de l’électricité qui vont augmenter de manière drastique dès janvier 2023 (fini le fameux « bouclier tarifaire »), les Français n’auront plus d’argent à dépenser pour aller manger dans des restaurants cantines !

L’invasion migratoire se poursuit. Le nombre, le nombre, le nombre.

L’Ocean Viking bloqué en mer, SOS Méditerranée appelle à l’aide France, Espagne et Grèce
L’ONG, qui a recensé 234 migrants à son bord, cherche un port pour débarquer ces personnes secourues. Elle se heurte à un contexte politique difficile sur le Vieux continent.

E. Macron disait : « Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il ramène du comorien ! »

“Blague maladroite” ?
ou
“Propos racistes honteux qui n’ont pas leur place dans notre République”. A. Poulin

https://twitter.com/Poulin2012/status/1588414161612320769

Joseph
4 novembre 2022 11h39
Répondre à  Charlotte

Ces ONG ne sauvent pas des naufragés.

Un naufrage c’est un événement imprévisible. Tel n’est pas le cas lorsque ces ONG interviennent. Elles ont plus une activité de passeurs qu’une activité de sauvetage.

Marie Lato
4 novembre 2022 11h28
Répondre à  Charlotte

Pas seulement le gouvernement mais nos représentants qui font preuve de légèreté aussi!

Marie Lato
4 novembre 2022 11h13

Si  » retourner en Afrique  » est le vrai sens à donner – et je le crois – à ce  » qu’ils retournent  » de ce pauvre Grégoire de Fournas du RN , c’est une réflexion assez légère pour un député mais il ne dépare pas dans ce domaine à l’AN.   C’est futile et forcément inutile car un retour en Afrique ou dans un pays d’origine ressemble de plus en plus à la quadrature du cercle. Celui-ci ne peut donc se régler d’une façon aussi désinvolte au sein de cette Assemblée, en principe chargée d’étudier les meilleures réponses à un problème à condition qu’il soit bien posé auparavant. C’est le rôle de l’AN aussi que d’étudier un dossier bien documenté déjà en commission.   On ne reprocherait pas à Monsieur Fournas ce  »petit mot » qui détourne toute une meute d »un sujet brulant s’il était un simple citoyen. Mais ce n’est pas le rôle d’un député d’agir comme l’homme de la rue qui ne supporte plus le trafic d’êtres humains comme d’être envahis par ses futurs bourreaux.   Ainsi le travail d’un député eût été de collecter et aligner devant l’Assemblée des renseignements sur ces bateaux errants.   Sans être députée… Lire la suite »

René
4 novembre 2022 11h12

Où est l’insulte ? De ramener Bilongo à sa qualité de Noir ? Les racistes noirs et de gauche ont l’esprit totalement brouillé. Il ne faut pas dire de quelqu’un qu’il est Noir et qu’il a sa place naturellement en Afrique. C’est insultant de voir Carlos comme un Noir, car lui-même a honte d’être Noir et de se croire exposé au retour vers l’Afrique. A-t-il honte aussi de l’Afrique ? Tous les commentateurs journaleux ont pris fait et cause pour ce non Noir-vrai Blanc. N’a-t-il pas les chaussures, le costard, le portable ? N’a-t-il pas tout du Blanc ? Tiens, j’aimerais bien voir son équipe de secrétaires.

Frispitch
4 novembre 2022 13h40
Répondre à  René

Pensez qu’aux USA ils sont tout fiers d’être des « afro américains ».

francedenbas
4 novembre 2022 11h11

Je suis allé sur le site du FIG,et j’ai lu l’article consacré à « cette insulte raciste » de de Fornas,puis,j’ai lu les commentaires qui suivaient
De Fornas y est plébiscité Les lecteurs du FIG,sont moins cons que les Ciotti,Borne,Moussa et Dindon?

Charlotte
4 novembre 2022 11h02

Vu l’afflux de migrants, il n’y aura plus de place de « serveurs » ou de « cuisiniers ». Avec l’inflation, les prix de l’alimentation, de l’essence, du gaz, du diesel, de l’électricité qui vont augmenter de manière drastique dès janvier 2023 (fini le fameux « bouclier tarifaire »), les Français n’auront plus d’argent à dépenser pour aller manger dans des restaurants cantines !

519
0
Laisser un commentairex