Les antisystème auraient-ils raison ? Leurs critiques contre une caste ankylosée par la routine et la bureaucratie trouvent un écho auprès du pouvoir lui-même. C’est par un communiqué, samedi, que l’Élysée a convoqué des « États généraux de la justice ». Ils débuteront en septembre et dureront « plusieurs semaines ». Le chef de l’État a également dit vouloir relancer la réforme des retraites, tout en renonçant à son complexe projet par points. Le ministre de l’Intérieur, face à l’explosion de la violence, a demandé aux préfets de lui fournir un « état des lieux ». Il s’inquiète enfin de l’immigration. Ces réactions d’affolement répondent aux alertes jusqu’alors étouffées car connotées « populistes ». Cependant, ce sursaut vient bien tard, à moins d’un an de l’échéance présidentielle. Rétrospectivement, le réformisme d’Emmanuel Macron, qui devait transformer la France, s’avère un mot creux.

Les vraies solutions ne s’improvisent pas dans l’urgence des faits. Ce quinquennat, qui s’achève dans la précipitation, a accumulé de petites choses bavardes et disparates. L’ensemble n’a pas de cohérence. Quelle doit être la place du juge dans la société ? Et celle de la prison ? Comment reconstituer l’autorité de l’État ? Faut-il restreindre le périmètre des solidarités dans une société ouverte et éclatée ? Cela fait des décennies que les thèmes sont évacués par des présidents fainéants, une classe politique paresseuse, des élites somnambules, des médias assoupis. La macronie se flatte d’avoir tenu sur la PMA pour toutes, discutée à nouveau depuis lundi devant le Parlement. « Le premier bébé né par PMA d’un couple de femmes ou d’une femme seule naîtra avant la fin du mandat », se réjouit Olivier Véran, ministre de la Santé. Mais ces flatteries de minorités, sexuelles en l’occurrence, s’accompagnent d’un désintérêt pour le bien commun.

La gifle reçue par le président, mardi à Tain (Drôme), est un symptôme spectaculaire du Grand Effondrement des institutions. (La suite du bloc-notes sur Le Figaro)

Je participerai, ce vendredi, à L’heure des pros, sur CNews (9h-10h30)

Rendez-vous dimanche, sur CNews (19h-20h) pour mon émission, Les points sur les i

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
563 Commentaires
le plus récent
le plus ancien
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lauffen
13 juin 2021 8h00

Schiappa star de la chanson :

Olalalalala c’est quoi ça encore ??? https://t.co/SBJf1VRbpW

Dukon Moretti, Shiappa…Sacrée journée pour la représentativité de la République des Ministres en campagne, ils ont fait un sans faute dans le déclin de la fonction. Rien à dire ! 👌😅

Last edited 8 secondes by Lauffen
Lili
13 juin 2021 7h58

Depuis des semaines E.Zemmour déroule un véritable programme politique et il propose des solutions extrémement précises . Il fait un formidable travail de pédagogue et trace des pistes.
Il appelle à la réunion des Droites, tout du moins de celles qui avancent avec sincérité et patriotisme.
On ne peut nier qu’il est patriote. Le moment venu il ne faillira pas et se ralliera à la personne qui boutera hors du trône, les usurpateurs/ voleurs/ fossoyeurs.

Lauffen
13 juin 2021 7h46

La Revue de l’enrichissement migratoire :

Savenay (44) : un migrant somalien, hébergé dans un logement mis à disposition par la Ville, tente de poignarder un homme en pleine rue en criant “Allah Akbar”

Ouestfrance

Libellule
12 juin 2021 23h36

Merci marlan pour votre vidéo du Pr Velot. Brillant et admirable de clarté. Je la remets pour ceux qui l’auraient ratée.
https://youtu.be/nC7p6Zn6uX8

Gigi BOOMER
12 juin 2021 21h54

Juste une observation fondamentale. Le grand blabla médiatique est révélateur du présent électoral sans évoquer l’avenir d’une réélection de Macron. En effet, Emmanuel l’européen ne représentera que ses électeurs ( quel profil de cet électorat) ?. Une France ingouvernable qui résistera peut être à l’avenir d’une VI ème république s’il démissione. Il trouvera là, peut être un motif dernier de sauveur tout en crachotant une nouvelle forme d’arrogance. Cela peut apparaître comme un scénario probablement impossible et pourtant? C’est avant tout un valet de l’ europe qui méprise le peuple de France. Peuple qui refusera toutes nouvelles lois supranationales!

L’élection de Marine ne sera pas pire de la présentation d’un héritage . Manif à prévoir en cas de bons résultats de la présidente RN. J’ose insister d’une situation explosive d’un 50,01 et 49,99 / 100. Celle dont le blabla médiatique esquive.

Bonne fin de soirée résistant(e)s!

563
0
Laisser un commentairex
()
x